Interview exclusive Quentin Noël, responsable marketing de TopAchat

TopAchat vient de s’associer à la nouvelle structure ArmaTeam. Une annonce qui n’est pas passée inaperçue. Quentin Noël, son responsable marketing a accepté de répondre à quelques questions.

Pouvez-vous nous expliquer votre relation personnelle et professionnelle à l’esport ?

Je regarde depuis très longtemps l’esports car je suis un passionné de jeux vidéo. De son côté TopAchat a un historique avec l’esports qui remonte à plusieurs années. Nous avions sponsorisé une petite équipe il y’a 3 ans sur battlefield 3. Elle avait fini championne de France en battant LDLC… Nous sommes également partenaire de Supremacy sur Call of Duty. Toutes ces actions font écho au fait que nous ayons une grosse communauté gaming et plus de 360 000 followers sur Twitter ce qui nous place en première position des ecommerçants !

Vous venez d’annoncer un partenariat avec ArmaTeam, qui renaît de ses cendres avec Rémy Chanson (ex directeur esports de Millenium/Webedia). Pouvez-vous en dire un peu plus ?

Je suis en contact depuis un petit moment avec les trois fondateurs d’ArmaTeam. Le soir de l’annonce de leur départ de Millenium, j’ai contacté Rémy afin qu’il me parle de son nouveau projet. J’avais l’idée de saisir l’occasion pour travailler avec eux.

Quels sont les éléments qui vous ont convaincus ?

Avant tout les hommes. Je connais leur parcours respectif ainsi que la qualité des contenus esports qu’ils produisent, notamment sur HearthStone. J’ai immédiatement cru en leur nouveau projet. C’est une belle opportunité pour TopAchat qui est très présent sur le segment du gaming. 

ArmaTeam est une nouvelle structure, n’est-ce pas un pari risqué pour vous ?

Ce que j’aime dans le projet c’est l’idée que AT soir une structure intégrée : réseaux sociaux, site, web tv. De plus la communication est faite par les joueurs/streamers. Tous ces éléments associés au profil d’expérience des fondateurs me laissent penser que c’est certes un pari mais un pari à risques limités.

TopAchat appartient au groupe Carrefour mais reste très indépendant comme cette nouvelle structure esports…

Tout à fait ! Pour moi, le parallèle est évident entre ArmaTeam et TopAchat. ArmaTeam est une start-up et TopAchat a gardé un mode de fonctionnement très transversal avec une très grande rapidité de décision. C’est notre ADN…

Entre l’annonce de leur départ de Millenium et l’annonce de la renaissance d’ArmaTeam et de votre partenariat, il s’est passé moins d’un mois. C’est très court pour mettre en place un partenariat.

Je ne vous cache pas que la période est chargée. Mais TopAchat est une structure très réactive et je suis décisionnaire en tant que responsable marketing. Nous avons organisé des réunions en interne pour sonder les community managers et les équipes commerciales. Ensuite la décision a été validée directement par le PDG de TopAchat.

armacup

Quels sont les objectifs de ce partenariat ?

Je veux essentiellement travailler sur l’image de TopAchat dans un premier temps. Nous n’étions pas très connus sur la scène de HearthStone. Je pense que nous venons de trouver une bonne solution pour y remédier… Une fois que nous aurons renforcé notre image auprès de notre communauté, nous pourrons penser à créer de l’engouement et de la vente. Mais il ne faut pas sauter les étapes : Image, puis création de trafic et enfin un travail spécifique sur nos offres pour vendre. Voilà le bon modus operandi.

Quel investissement cela représente-t-il pour TopAchat ?

Je ne peux pas donner de chiffres précis mais c’est un gros investissement pour nous. Nous nous sommes engagés sur l’année entière parce qu’on est parti dans l’idée d’établir un véritable partenariat et non pas de faire un coup. Je voulais également clairement montrer qu’on a confiance en eux. Je leur fait entièrement confiance pour l’organisation des tournois. 10 sont prévus cette année, et les qualifications pour le premier se dérouleront mi-janvier. Je compte bien faire participer notre communauté !

Vous aimerez aussi...